Nous avons une auteure invitée! Marie O’Neill de Perú Excepcion nous offre ses conseils sur le Pérou et ses différentes gastronomies. Bon appétit!

De la diversité géographique du Pérou découle l’immense richesse de sa cuisine. Entre Pacifique, Amazonie et cordillère des Andes, partons ensemble découvrir ce que le Pérou peut offrir de meilleur pour satisfaire votre appétit de fin gourmet.

Influences de la gastronomie péruvienne

Évidemment la variété que l’on retrouve dans la gastronomie péruvienne résulte des trois écosystèmes si différents qui existent dans le pays. Cependant elle est également issue d’une histoire mouvementée qui remonte à des civilisations très anciennes. Ainsi ce dont vous pourrez vous délecter au Pérou descend aussi bien des incas que des conquistadors espagnols, des populations andines ancestrales mais également de toutes les vagues d’immigrations japonaise, chinoise, nord-africaine ou encore italienne qui ont laissé leurs traces dans les cuisines péruviennes.

Les conquistadors ont donné à la cuisine péruvienne sa touche méditerranéenne tandis que les chinois y ont introduit le gingembre. Les italiens, quant à eux, ont apporté leur savoir-faire pour les glaces artisanales ainsi que leur penchant pour les pâtes.

Quant aux japonais, ils sont à l’origine de l’habileté des péruviens à cuisiner le poisson cru. Vous avez, bien évidemment, déjà entendu parler du fameux ceviche. Mais si, ce filet de poisson blanc cuisiné dans du jus de citron et mélangé avec divers ingrédients comme de la coriandre, des oignons rouges, de l’ail et du piment vert. Et bien vous n’en trouverez jamais de meilleur qu’au Pérou.

Que mange-t-on aux quatre coins du Pérou ?

Gastronomie péruvienne et côte pacifique : La cuisine de la Costa

Côte pacifique…Voilà déjà un terme qui fait rêver. Alors si je vous dis qu’on y trouve plus de 2500 sortes de soupes et près de 250 types de desserts ?

Sans parler de tous les poissons et fruits de mer…Dégustez ici le ceviche ou encore le chupe de camarones, une soupe d’écrevisses à laquelle sont ajoutés du lait, des pommes de terre ainsi que du piment.

À Lima, la cuisine créole est très présente. Tacu-Tacu, mélange de riz et de haricots auquel sont parfois rajoutés des fruits de mer ou encore Aguadito, soupe de poulet mariné dans la coriandre, figurent parmi les stars de cette cuisine très colorée.

Prêt pour les Andes ? La cuisine de la Sierra

Évidemment, dans les montagnes, la nourriture est un brin plus copieuse. L’idée est de tenir davantage au corps afin de faire face aux altitudes et au climat plus rude. Ainsi la pomme de terre et le maïs deviennent, dans la cuisine de la Sierra, des ingrédients essentiels. Il existe d’ailleurs plus de 2500 sortes de pommes de terre au Pérou !

La pachamanca est une tradition importante. Il s’agit de diverses grillades de viandes mais aussi de poissons réalisées à même la terre. En plus d’un met traditionnel, il s’agit d’un hommage à la Terre-Mère, la Pachamama.

Le maïs est à la base de la cuisine inca. Il est aussi utilisé pour réaliser des boissons comme la chicha morada.

Sans oublier le cuy chactao, le cochon d’Inde, qui est, ici, un met très populaire et toujours une véritable attraction pour les touristes. Terminons par le quinoa, l’une des rares plantes à pousser sur le plateau andin et qui nourrit de nombreux paysans péruviens et boliviens.

Au cœur des mystères de la forêt amazonienne : la cuisine de la Selva

Ici on se sert des ressources locales. Le tamali, feuilles de maïs renfermant de la viande de porc ou de poulet ainsi que de la purée de maïs revenu dans de la coriandre, des oignons, du piment est un plat très fréquent dans cette région du Pérou.

Plus à l’est, dans les régions amazoniennes, le juanes est enveloppé dans des feuilles de bananier et renferme de la viande, du riz, le tout cuit avec de l’œuf.

Enfin, les nombreux fruits tropicaux comme la mangue, les fruits de la passion ou encore l’ananas ont la cote !

Note: La gastronomie n’est pas la seule raison de visiter le Pérou! Si vous désirez faire du trekking sur la Rainbow Mountain, vistez la page de Anna Everywhere (en anglais).

Conseils en partenariat avec Perú Excepcion