La Binerie, Chez Schwartz’s, Moishes, Wilensky’s, Beauty’s, Chez Lévêque… À quel point une institution montréalaise doit-elle rester absolument identique à sa version originale?

Le restaurant Chez Lévêque est ouvert depuis 43 ans. Il s’agit d’une authentique brasserie parisienne, et les recettes de ces institutions n’ont plus vraiment tendance à évoluer. Mais 43 ans, c’est long! Qu’est-ce que ça prend, pour devenir une institution, à Montréal?

«Chez Lévêque, la force, c’est la constance, offre simplement Patricia Lévêque, patronne du restaurant. Ce sont des plats d’une qualité égale.» La constance en cuisine est sans doute un point ultra important de toute institution culinaire. Il ne peut pas y avoir de grands écarts, de creux de vague, dans la qualité des produits qui sortent de la cuisine.

«J’adore sortir, souligne Mme Lévêque. Pour moi, faire la fête, c’est manger dans un bon resto. Mais j’ai remarqué quelque chose d’important: lorsque je retourne dans un resto, j’aime retrouver le plat que j’ai aimé la première fois où j’y suis allée!»

Pour lire le reste de cet article par Cédric Lizotte dans les pages du VOIR, cliquez ici.

Plus d'articles

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close