Le monde du café est aussi complexe, sinon plus, que le monde œnologique. Du grain à la torréfaction en passant par la mouture et la manipulation par le barista, chaque étape compte. En ce qui a trait aux machines à café, le paysage est rempli d’options, allant de machines manuelles, semi-automatiques, super-automatiques à toutes sortes d’autres nuances entre elles.

Comment se retrouver parmi tous ces choix? Pour l’équipe du magasinEspresso Mali, la boutique de la rue Saint-Laurent à Montréal, expliquer les différences entre chaque machine, c’est un travail à temps plein. Paul-André Parisien, patron d’Espresso Mali, précise.

«On pourrait dire qu’il y a trois grandes familles de machines à café: les machines qu’on qualifie de résidentielles, les machines semi-professionnelles ou semi-commerciales, et les commerciales, énumère-t-il.

Pour lire le reste de cet article par Cédric Lizotte dans les pages du VOIR, cliquez ici.

Plus d'articles