Pour certains, manger indien, c’est avoir la bouche en feu. Pourtant, la majorité des plats indiens sont, en fait, épicés, dans le sens d’«épice», au contraire de piquant, dans le sens de « Je ne sens plus ma langue et je ne respire plus ». Comment faire, alors, pour différencier tous ces goûts derrière toute cette chaleur intense?

Un des restaurants indiens les plus connus de Montréal, Mirchi, offre à ses clients une flexibilité sur la quantité de chilis qui fait partie de chacun des plats. Cependant, les mélanges d’épices, les «masalas», sont non-négociables.

Cliquez ici pour lire le reste de cet article par Cédric Lizotte dans les pages du VOIR.

Plus d'articles

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close