Si la bouffe japonaise est devenue populaire au cours de la dernière décennie, c’est qu’elle est devenue, en nos terres nord-américaines du moins, extrêmement versatile: fusion, matière première de qualité, street food en vogue, et saveurs sucré-salé.

Le restaurant Ryu, sur Laurier Ouest, a vu plusieurs restaurants à saveur japonaise ouvrir et fermer avec le temps. Son restaurant donnant lui-même dans la fusion, le propriétaire de l’endroit, David Dayan, est bien placé pour parler de cette tendance.

Le traditionnel restaurant de sushi a peu à peu laissé place aux restaurants de ramen. Puis, la nouvelle tendance des izakayas (ces pubs japonais où l’on grignote un bout autour d’un verre de saké) a pris la ville d’assaut.

Pour lire le reste de cet article par Cédric Lizotte dans les pages du VOIR, cliquez ici.

Plus d'articles

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close