Le café, c’est un sujet très délicat. Alors que certains se foutent un peu de ce qu’il contient et de ce qu’il goûte, tant qu’il offre l’éclair d’énergie si recherché chaque matin, d’autres étudient le café, se passionnent pour celui-ci, pour son goût, pour la culture de sa plante, pour son procédé de torréfaction et pour les machines à café qui sont utilisées pour le couler.

À l’épicerie fine Les Passions de Manon, à Saint-Hyacinthe, plusieurs types de cafés sont à vendre. La sélection est d’ailleurs étonnante; l’épicerie tient une grande variété de cafés sélectionnés par des torréfacteurs du Québec, de Colombie-Britannique et de Suisse.

Pour lire le reste de cet article par Cédric Lizotte dans les pages du VOIR, cliquez ici.

Plus d'articles

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close