Le stir-fry, c’est simple: le nom de la technique, en anglais, signifie “brasse-frit”. Donc prenons nos ingrédients, préparons-les, et mettons notre poêle à frire à pied d’œuvre!

Voici ce dont vous aurez besoin pour cette recette:

Un wok – ou toute poêle à frire

Deux bonnes poignées de bok choys
Deux cuillères à soupe d’huile – j’utilise de l’huile de canola
Deux cuillères à thé de sauce de soja
Une pincée de poivre noir fraîchement moulu
Une cuillère à thé de sucre
Une pincée de glutamate monosodique – optionnel

Cette recette est une excellente base pour tous vos stir-frys, puisque la technique reste la même, peu importe les ingrédients. Vous pouvez y ajouter plusieurs légumes au lieu d’un seul; vous pouvez y ajouter des sauces, telles la sauce soja, le vin de cuisson chinois, un sambal; vous pouvez y ajouter des éléments secs, tels du sucre, du sel, du glutamate monosodique, du poivre noir, ou même un bon garam masala; c’est aussi possible de faire un riz frit ou des nouilles frites à l’aide de cette technique! C’est, en fait, la base de la cuisine chinoise. Voici donc une excellente manière de parfaire votre technique.

Premièrement, portez une attention particulière à la grosseur de vos bok-chois. Sont-ils minis, petits, grands? N’oubliez-pas que la cuisine chinoise se mange avec des baguettes. Il faut donc que chaque morceau de légume soit d’une grosseur parfaite pour le manipuler avec vos ustensiles de bois. Coupez-les pour avoir une bouchée dans chaque morceau.

J’utilise des pousses de bok-choi, qui sont très petites. Je les ai donc coupées en deux, sur le long.

Puis, j’utilise un wok, mais n’importe quelle poêle à frire fera l’affaire.

Assurez-vous de bien couvrir le fond de votre poêle avec une huile neutre (végétale, canola, huile de pépin de raisin). Puis, mettez le feu au maximum, et activez le ventilateur de votre hotte!

Gardez l’œil sur votre poêle. Dès que vous voyez que votre huile commence à émettre une fumée, lancez-y vos morceaux de bok-choi. Attention, ça va fumer!

Après quelques secondes, mettez-y la sauce soja, le poivre, le sucre et le glutamate monosodique. Laissez évaporer la sauce soja, puis brassez bien vos légumes.

Le but de l’opération est de s’assurer de laisser les légumes au fond de la poêle, sans brasser, assez longtemps pour qu’ils prennent une couleur dorée, mais de les brasser avant qu’ils n’atteignent le noir âcre du légume brûlé.

Le temps écoulé entre le moment où vous déposez vos légumes et le moment où vous les sortez de la poêle ne devrait pas dépasser 90 secondes.

Ici cette recette c’est fini.

C’est tout! Bon appétit…

Plus d'articles

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close