L’hiver, c’est le moment de s’emmitoufler, de boire un thé chaud, et d’écouter du vieux Neil Young au bord du feu. Parce qu’on a tous besoin de se sentir bien, de se réconforter, de se faire un environnement chaleureux pour souffrir le moins possible de la température rigoureuse et du manque de soleil.

Et la nourriture a le pouvoir de nous faire se sentir parfaitement à l’aise. En anglais, l’expressioncomfort food désigne directement ce sentiment qui appelle une certaine nostalgie des plats concoctés par Maman, qui nous attendait au retour d’une journée d’activités hivernales, lorsqu’on était jeunes.

Pour les Montréalais d’origine polonaise, c’est au Stash Café qu’on retrouve ce sentiment.

Pour lire le reste de cet article par Cédric Lizotte dans les pages du VOIR, cliquez ici.

Plus d'articles

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close