Vous êtes-vous déjà demandé comment la ville d’Amsterdam a été constuite, sachant qu’elle se trouvait littéralement les genoux dans l’eau?

Au 12e siècle, un groupe de matelots aventuriers ont navigué les eaux de la rivière Amstel dans des embarcations de fortune, construites à partir de troncs d’arbre. Ils commencèrent à creuser des barrages et des digues dans les eaux marécageuses des alentours afin de réguler le débit d’eau et, éventuellement, y installer un village de pêche modeste mais à l’architecture de génie. Celui-ci allait devenir l’un des plus grands empires maritimes et commerciau de la planète vers la fin des années 1500 lors du siècle d’or nééerlandais et apogée de la prospérité économique d’Amsterdam.

La cité tout entière est, d’un point de vue historique, incroyablement fascinante. Il y a tellement d’anecdotes et d’histoires amusantes à y découvrir. Voici une sélection de ces particularités les plus intéressantes et les plus passionnantes qui font le charme de cette cité, ainsi que quelques adresses où l’histoire peut toujours aujourd’hui admirer de nos yeux.

L’histoire de la ville d’Amsterdam: La plus vieille maison de la plus vieille rue

La plus vieille maison d’Amsterdam se trouve sur Warmoesstraat (« straat  signifie « rue » en Hollandais). Elle a plus de 530 ans d’âge. Sa façade, datant du 19ème siècle, n’est guère spectaculaire, mais, grâce à l’analyse de ses poutres en bois, on a découvert qu’en réalité, toute la structure de la maison avait été bâtie en 1485.

Warmoesstraat elle-même a été construite à la main en creusant des deux côtés de la rue. Année après année, la rue s’enfonçait et retournait vers l’eau, et, à cause du sol marécageux instable sur lequel sont posées ses fondations, a dû être reconstruite à plusieurs reprises.

L'histoire de la ville d'Amsterdam: Les maisons croches - Photo par Andrij Bulba sous CC BY 2.0

Crédit photo: Andrij Bulba via Creative Commons under CC BY 2.0

L’histoire de la ville d’Amsterdam: De charmantes maisons toutes de travers

Puisque nous parlons des anciennes maisons d’Amsterdam, profitons-en pour mentionner que le charme architectural de cette ville tient dans le fait que ses maisons semblent être construites plutôt croche. Elles penchent et s’appuient les unes sur les autres et, parfois, un pâté de maisons tout entier peut présenter une inclinaison parfaitement visible vers la gauche ou vers la droite. Il existe plusieurs explications à ce phénomène, à commencer par le fait qu’Amsterdam est principalement construite sur des marais, obligeant les fondations des maisons à comporter des poteaux s’enfonçant profondément dans la terre humide pour trouver un minimum de stabilité.

De nos jours, ces poteaux sont renforcés par des injections de ciment, mais à l’époque où les plus anciens ont été installés, ils étaient généralement faits de bois. Sans ces poteaux, les maisons d’Amsterdam s’enfonceraient lentement dans la boue. Et, bien entendu, ceux-ci ont subi au cours de ces centaines d’années les effets de la putréfaction. Tous ces éléments combinés expliquent l’apparence des maisons amstellodamoises.

À Amsterdam, il faut creuser pas moins de 11 mètres d’argile et de tourbe avant de rencontrer les premières surfaces de terre ferme. Et, aujourd’hui encore, pour construire une maison à Amsterdam, il faut creuser jusqu’à 18 mètres de profondeur pour planter les poteaux nécessaires.

De plus, jusqu’au 19ème siècle, le dernier étage de chaque maison de la ville devait présenter une surface plus importante que celle des étages inférieurs. Cette pratique, appelée « encorbellement », était le seul moyen applicable pour que la pluie de pénètre pas l’intérieur des maisons. Donc, lorsque vous marchez dans certaines des vieilles rues de la ville, vous aurez peut-être l’impression que les maisons menacent de tomber sur vous !

C’est le genre de bizarreries qui donne tout son charme à la ville.

L'histoire de la ville d'Amsterdam

Crédit photo: Milliped via Creative Commons under CC BY-SA 3.0

L’histoire de la ville d’Amsterdam: Un voyage dans le temps

Autrefois, les habitants d’Amsterdam ont construit des digues et des barrages sur l’Amstel et taxaient les navires des marchands de bière et de hareng. Après quelques temps, ils sont eux-mêmes devenus de grands brasseurs – Heineken ou Grolsch, ça vous dit quelque chose ? – et des maîtres bateliers, ce qui permit à la ville d’attirer toujours plus de monde.

Les marchands de bière et de hareng ont finalement été dispensés de taxe, ce qui leur permettait de vendre leurs marchandises à bas prix. En retour, la ville est rapidement devenue plus prospère.

Le hareng est d’ailleurs étroitement lié à l’histoire de la ville : la découverte des méthodes de conservation du hareng ont permis de développer l’économie locale. Les marchands ont pu stocker des quantités de poisson bien plus importantes et, par conséquent, générer plus de bénéfices.

Le 17ème siècle est considéré comme étant l’âge d’or d’Amsterdam. En 1602, la Compagnie des Indes Néerlandaises a été fondée. Il s’agit probablement la première multinationale au monde. Amsterdam en possédait la majorité des parts. Cette nouvelle richesse a permis aux dirigeants de la ville de financer plusieurs chantiers de grande importance, pensés en fonction de leur esthétisme et de leur fonctionnalité.

C’est ainsi que le quartier Jordaan et les célèbres canaux d’Amsterdam ont vu le jour. Cette époque est aussi celle où la vie artistique amstellodamoise a atteint son paroxysme et où les noms de Rembrandt, Vermeer ou Steen sont devenus mondialement connus.

L'histoire de la ville d'Amsterdam: Les canaux - Photo par Peter K Burian sous CC BY-SA 4.0

Crédit photo: Peter K Burian via Creative Commons under CC BY-SA 4.0

L’histoire de la ville d’Amsterdam: Les célèbres canaux d’Amsterdam

Amsterdam est une ville de canaux. Elle n’est pas surnommée la « Venise du Nord » pour rien. Bien sûr, ces canaux ont une nécessité pratique, vu qu’Amsterdam est construite sous le niveau de la mer, mais ils sont aussi les produits d’une urbanisation soigneusement planifiée.

On trouve à Amsterdam plus de 100 kilomètres de canaux, 1500 ponts et 90 îles. Il existe trois canaux majeurs, dénommés « grachtengordel » (la ceinture de canaux), qui entourent la cité et le long desquels vous trouverez plus de 1500 bâtiments historiques.

Le port d’Amsterdam

Le port d’Amsterdam a toujours été d’une importance capitale pour la ville et, au début du 16ème siècle, il était le plus important port commercial d’Europe.

En 1964, Jacques Brel, le chanteur belge, a écrit sa chanson « Amsterdam », qui a connu un succès mondial. Elle a été traduite dans plusieurs langues et reprise par des stars internationales telles que David Bowie, John Denver ou Marc Almond. « Amsterdam » est une balade à la fois puissante et mélancolique, qui conte les exploits de marins faisant relâche dans le port d’Amsterdam. Une chanson qui a sans nul doute largement contribué au renom international de ce port.

En passant, Amsterdam est aussi une des capitales de la drogue légale au monde…

L'histoire de la ville d'Amsterdam: Keukenhof

Crédit photo: Cszmurlo via Creative Commons under CC BY 2.5

L’histoire de la ville d’Amsterdam: Les célèbres fleurs d’Amsterdam

La Hollande fournit 70 % de la production mondiale de fleurs. Donc, si vous visitez Amsterdam au printemps, vous ne pouvez pas manquer l’Exposition Florale – le « Bollenstreek,» –, où vous pouvez admirer des millions de fleurs éclosant au soleil.

Une autre superbe destination pour y admirer des fleurs est à une heure d’Amsterdam, aux jardins du Keukenhof. Bien sûr, vous y contemplerez des tulipes, mais aussi des jacinthes, des œillets, des crocus et bien d’autres fleurs.

Vérifiez bien les horaires, car les deux endroits ne sont pas ouverts à l’année !

L’histoire de la ville d’Amsterdam: Vivre sur une péniche

Bien des gens prétendent que tant qu’à vivre à Amsterdam, autant vivre sur une péniche et que, une fois que vous y aurez goûté, vous ne serez de toute façon plus jamais satisfait de vivre sur la terre ferme. Ces péniches sont considérées comme des maisons de prestige et leur prix de location est loin d’être inférieur à celui d’un bel appartement.

Il y a plusieurs avantages à vivre sur une péniche. Tout d’abord, vous pouvez voyager où vous le voulez. Ensuite, en cas d’inondation, vous êtes à l’abri ! Enfin, contrairement aux maisons d’Amsterdam, la péniche ne s’enfonce pas sous le niveau de la mer. Et, bonus non négligeable, les cygnes aiment à se retrouver à leurs fenêtres et il vous est loisible de leur donner un peu de nourriture à la main.

Plus d'articles