Toronto n’est pas une ville où tout est pensé pour les touristes. Afin de découvrir cette métropole, une certaine préparation est nécessaire. La plupart des visiteurs se rendront au Harbourfront, à la Tour CN ou, plus généralement, au centre-ville, simplement parce que c’est ce que la plupart des guides touristiques proposent. Mais si vous voulez vraiment trouver le Toronto à voir, vous devrez vous éloigner un peu des attractions principales et explorer ses environs.

Toronto à voir en 48 heures: jour 1

La première chose que vous remarquerez en arrivant à Toronto, c’est que le trafic routier – et les transports en général – sont un peu difficiles. Si vous arrivez en ville en semaine, pendant l’heure de pointe du matin, que cela soit en voiture ou depuis l’aéroport Pearson, armez-vous de patience. Mon conseil ? Marchez, et utilisez les transports en commun. Le métro est loin de couvrir l’ensemble de la cité et son état n’est guère resplendissant, mais cela reste mieux que de se retrouver coincé dans les embouteillages.

La plupart des hôtels se trouvent dans le centre-ville. Passez-y, déposez vos bagages et en avant pour une petite promenade !

Toronto à voir: Midi – Chinatown et Kensington Market

Toronto est une cité d’immigrants. Et quand les immigrants s’installent à Toronto, ils n’emportent pas beaucoup de bagages. Ce qu’ils emportent, c’est ce qui se trouve entre leurs deux oreilles. Ces souvenirs se manifestent sous la forme de recettes et de saveurs. Voilà pourquoi Toronto est un endroit magnifique pour la gastronomie : dans la même rue, vous pouvez trouver aussi bien de la cuisine sud-asiatique, que latino-américaine ou « canadienne » (peu importe ce que ça signifie). Chinatown et Kensington Market en sont les meilleurs exemples.

Je dois d’abord vous avouer que j’ai toujours adoré la cuisine chinoise. Ma suggestion sera donc de prendre un bol de nouilles au Super Noodle Express. Si vous préférez quelque chose de plus original – de la cuisine singapourienne à la mode, en l’occurrence – rendez-vous au Jackpot Chicken Rice.

Vous préférez la cuisine mexicaine ? Les meilleurs tacos en ville se trouvent quelques rues plus loin – il ne suffit de quelques rues pour passer de Chinatown à Kensington Market – chez Seven Lives.

Toronto à voir: Après-midi – Kensington Market, Queen West, Ossington Avenue

Que vous ayez choisi de manger chinois ou mexicain, la suite du programme consiste en une promenade dans le quartier Kensington Market. Celui-ci est probablement le plus vivant de Toronto, de jour comme de nuit. Promenez-vous donc entre les supermarchés et les terrasses et profitez-en pleinement !

Ensuite, direction Queen West. Entre les avenues Spadina et Ossington, Queen West offre quelques kilomètres de marche au cours desquels vous pourrez prendre un café, magasiner, voir une expo dans une des nombreuses galeries d’art locales et manger une crème glacée !

Le Toronto à voir: Kensington Market - Crédit photo: Tourism Toronto

Le Toronto à voir: Kensington Market – Crédit photo: Tourism Toronto

Toronto à voir: Souper – Yasu

Je vais prendre un risque ici, mais, à mon avis, Yasu propose les meilleurs sushis à l’est de Vancouver.

C’est un petit bar à sushis de 18 places, qui présente du poisson de grande qualité et de délicieux sakés. Trois chefs et deux serveurs y offrent une véritable expérience autour du sushi, accompagnée de dégustation de saké et d’ingrédients exotiques.

Il n’y a qu’un seul menu, c’est-à-dire le menu de dégustation, omakase en japonais. Il est très impoli de demander quelque changement ou substitution sur le menu. Vous voilà prévenus.

Attention : pensez à réserver longtemps à l’avance.

Toronto à voir: Soirée – quelques cocktails chics

BarChef est un des plus célèbres bars à cocktails au Canada. L’endroit est plutôt sympathique, si cela ne vous gêne pas de payer 45 $ pour un cocktail. Je vous suggère de plutôt vous diriger vers Rush Lane. À mon avis, l’endroit est moins surévalué.

On trouve de nombreux bars sympathiques sur Queen West. Après un ou deux verres à Rush Lane, n’hésitez pas à vous diriger vers l’ouest : on y trouve de nombreux endroits intéressants où passer un moment.

Le Toronto à voir: des cocktails - Crédit photo: Achim Schleuning via Creative Commons CC BY-SA 4.0

Le Toronto à voir: des cocktails – Crédit photo: Achim Schleuning via Creative Commons CC BY-SA 4.0

Toronto à voir: 48 heures à Toronto: jour 2

Je trouve que l’idée même du « brunch » est étrange. De nombreux endroits proposent des brunchs à Toronto et pourtant, je ne suis pas certain de pleinement comprendre le concept. En fait, il s’agit seulement d’un lunch avec quelques traces de petit-déjeuner sur le menu, non ? Personnellement, je suggère que l’idée même du brunch soit jetée aux poubelles.

Mon idée personnelle d’un excellent lunch à prendre vers 11 heures le matin, c’est un bol de soupe aux nouilles. Et on en trouve une variété impressionnante, à Toronto.

Vers 2012-13, la consommation de ramen a connu une explosion figurative et quelques restaurants offrent désormais des bols authentiques de ce plat japonais.  Touhenboku, Isshin et Raijin sont mes préférés.

Une autre idée brillante ? Un bol de pho, la traditionnelle soupe de bœuf vietnamienne. J’aime particulièrement Pho Tien Thanh et Pho Phuong. N’oubliez pas non plus de prendre un café vietnamien avec du lait condensé au fond!

Le Toronto à voir: le Skydome

Le Toronto à voir: le Skydome

Toronto à voir: Après-midi – les Blue Jays !

Si vous avez un peu de chance, votre seconde journée à Toronto vous offrira du soleil et vous pourrez vous rendre au Skydome Rogers Centre et assister à un match des Blue Jays. N’oubliez pas de profiter de tout ce qui fait le charme d’un match de base-ball : les cacahuètes, le pop-corn, les hot-dogs et la bière.

Vous n’aimez pas le sport ? Alors, rendez-vous aux Beaches. Je sais bien que les mots « tropiques », « ville » et « Canada » sont rarement associés à de belles plages, mais vous serez agréablement surpris : celles de Toronto sont très propres !

Toronto à voir: Souper – Omaw

Il existe des douzaines d’excellents restaurants à Toronto. Néanmoins, pour votre dernier souper en ville, je suggère Omaw. On y sert de petites assiettes faciles à partager entre amis. La cuisine y est inspirée par le Sud des États-Unis et en particulier la cuisine Cajun. Essayez le poussin à l’andouille. Sérieusement. Essayez-le.

48 heures à Toronto

Photo credit: Paul Joseph via Creative Commons CC BY 2.0

Toronto à voir: Soirée – Blood Brothers et The Greater Good

Toronto a succombé (très) tardivement à la mode des bières artisanales brassées localement qui a conquis l’Amérique du Nord et quelques pays européens ces dernières années. Et même si l’offre en bières de la ville reste relativement monodimensionnelle, il existe quelques petits brasseurs qui se distinguent. Une des meilleures microbrasseries de Toronto se nomme Blood Brothers, qui brasse des sûres et des IPA bien équilibrées.

À cause des lois étranges qui régissent la province, les microbrasseries locales doivent arrêter de servir de la bière à 21 heures. Pour cette raison, les bars à bière qui servent les bières locales ont commencé à fleurir un peu partout et sont devenus très populaires.

De l’autre côté de la rue où se situe Blood Brothers, on trouve The Greater Good, un bar hipster qui propose une large sélection de bières en fût, des machines à boules et de la pizza maison.

Si vous ne prisez guère les jeunes gens en jeans étroits et à l’attitude narquoise, rendez-vous plutôt au Birreria Volo. Vous y trouverez également une grande variété de bières locales, mais servies ici dans des verres à vin, au sein d’un cadre net et élégant. À chacun ses plaisirs !

Plus d'articles