Pourquoi les jeunes n’achètent pas autant d’immobilier que leurs parents

«Ils préfèrent voyager, ils préfèrent les bons restos.» Selon Jean Akkoyan, spécialiste hypothécaire, les jeunes ne sont pas pressés d’acheter une maison.

C’est maintenant relativement connu: les «jeunes» – aussi surnommés la «génération Y» ou les «milléniaux» – n’achètent pas de maisons au même rythme que leurs parents, les baby boomers.

Le phénomène fait couler beaucoup d’encre chez nos voisins du Sud. Le magazine Fortune expliquait, il y a quelques semaines, que le nombre de propriétaires de maisons et de condos était à son plus bas en 48 ans. Chez les jeunes d’aujourd’hui, ce n’est pas les fonds qui manquent, mais bien l’envie, le désir d’être proprio.

Ici, au Canada, les statistiques sont relativement similaires. Selon l’Ottawa Citizen, 50 % des jeunes au pays sont propriétaires. Et un grand pourcentage des 25-34 reste encore chez ses parents!

Le Globe & Mail a récemment consacré un article au sujet de la finance chez les jeunes. Constat? «Les ‘millennials’ ne font pas confiance aux conseillers financiers. Ils nous traitent comme on traite des vendeurs.»

Pour lire le reste de cet article par Cédric Lizotte dans les pages du Huffington Post, cliquez ici.