Si vous regardez correctement, vous trouverez deux recettes de cocktail exceptionnelles dans cet article… bonne lecture!

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance d’être invité à une dégustation des produits Grand Marnier avec l’homme responsable de son goût unique, Patrick Raguenaud. M. Ragenaud est maître distillateur de la maison française, et son implication dans l’élaboration de ce qui se  trouve dans certaines des bouteilles Grand Marnier est directe.

Lorsque je suis arrivé à la dégustation, qui se déroulait au 4e Mur, bar à cocktails sur St-Denis, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Tout ce que je sais, c’est que Grand Marnier, c’est fait avec du cognac et des oranges, et que c’est une liqueur qu’on déguste habituellement avec une bonne poignée de glace concassée, dans un verre à old fashioned.

Premièrement, j’ai appris qu’il y avait plus d’une bouteille de Grand Marnier. En fait, la bouteille classique, qui fait partie du bar de tout mixologue amateur qui se respecte, est désignée par le titre “cordon rouge” de par le cordon qui orne la bouteille.

Deuxièmement, j’ai appris qu’on pouvait faire de très bons cocktails avec les produits Grand Marnier. Au 4e Mur, j’ai eu la chance de goûter un superbe cocktail. Malheureusement le barman n’a pas voulu me donner les proportions, mais… Je sais ce qu’il y avait, croyez-moi!

Recette #1:
1oz Grand Marnier Louis-Alexandre
2oz Lillet Blanc
3 traits d’amers à la lavande
Mettre les trois ingrédients dans un shaker plein de glace
Agiter avec vigueur
Verser dans une coupe à cocktail
Remplir la coupe de prosecco
Servir avec un zeste d’orange

M. Raguenaud nous a ensuite guidé. Grand Marnier, c’est beaucoup plus que le simple cordon rouge…

Voici mes notes, rapidement gribouillées durant la dégustation:

 

Premier verre goûté: Grand Marnier Cordon rouge

Toujours trop sucré à mon goût. Vous savez ce que je fais, habituellement, lorsqu’on m’offre un verre de Grand Marnier? J’ajoute quelques gouttes de cognac ou de brandy. On ne goûte pas le côté “cheapette” du brandy, mais on goûte moins le sucre et l’orange du cordon rouge. Pas bête, non?

Deuxième verre goûté: Grand Marnier Framboise pêche

Pas mon genre. Ça goûte franchement la pêche, et la framboise ajoute un peu d’acidité. D’un autre côté, ça doit bien se mixer. Un Sex on the beach de luxe… Et avec le retour à la mode des bellinis, ils doivent en vendre beaucoup, du Framboise pêche!

Troisième verre goûté: Grand Marnier Louis-Alexandre

Plus sec que le Cordon rouge, mais toujours aussi onctueux, c’est bien! Je goûte du clou de girofle et de la cannelle.

Quatrième verre goûté: Grand Marnier Cuvée du centenaire

Encore plus sec que le dernier, et plus délicat, aussi. Il y a un petit côté d’amande qui ressort. Ça doit être superbe en digestif…

Cinquième verre goûté: Cuvée 1880

Monsieur Raguenaud est à l’origine de cette liqueur. Ici, le cognac de qualité prend le dessus sur les arômes d’orange, bien que l’orange soit toujours présente. C’est à mon goût, la meilleure du lot. Elle est équilibrée, le sucre est presqu’absent, mais il arrondit les coins subtilement. À boire comme on boit un grand cognac!

Sixième verre goûté: Quintessence

Aussi une création de monsieur Raguenaud. Excellent, très sec, les agrumes sont presqu’absents, et c’est peut-être parce que j’ai les arômes d’orange dans le nez, mais je ne les sens pas du tout. Il s’agit presque d’un cognac, simplement. Et évidemment, c’est très, très bon. C’est qu’à 1000 $ la bouteille…

 

Avec tout ça, qu’est-ce qu’on fait avec une bouteille de Grand Marnier?

À mon goût, on a deux choix véritables: soit qu’on se lance et qu’on se paie une bouteille de Cuvée 1880 – ou de Cuvée du centenaire, pour les gens sans-le-sou, comme moi -, soit qu’on se fait un bon cocktail avec le classique, le Cordon rouge. Donc voici ma recette préférée qui comprend du Grand Marnier!

 

Recette #2: Margarita obscure

2 oz de Tequila Añejo (100% agave seulement)
0.75 oz Grand Marnier Cordon bleu
0.75 oz de jus de lime
Trois cuillers à thé de blanc d’œuf
Mettre du jus de lime sur l’extérieur du bord d’une coupe à cocktail. Verser du sel pour faire un bord à l’extérieur du verre seulement.
Dans un shaker rempli de glace, mettre tous les ingrédients ainsi qu’une toute petite pincée de sel (pour la chance!)
Agitez avec énergie, puis versez dans la coupe. Garnissez d’une tranche extrêmement fine de lime en plein milieu de la mousse et de quatre gouttes d’amers à l’orange.

Notes:
– Évitez les amers à l’orange de la marque Angostura. Leur goût est trop puissant pour cette recette.
– Vous pouvez substituer la téquila par un bon mescal reposado pour un cocktail plus racé et plus fumé.
– Ajoutez du sirop d’agave au goût. Je préfère mes cocktails un peu plus secs, donc le sucre du Grand Marnier me suffit amplement!
 

Plus d'articles

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close