Dans un monde où chaque petit détail se retrouve sur les médias sociaux, dans un monde où tous laissent leurs impressions sur internet en guise d’évaluation, la finalité de l’opinion de monsieur-madame tout le monde peut sembler lourde, surtout pour les restaurateurs.

Le service, la qualité des produits et des plats, le décor et l’ambiance sont impitoyablement décortiqués par les consommateurs, sur Yelp, Facebook, Google, Trip Advisor et bien d’autres.

Comment faire, alors, pour s’assurer d’aborder le client-critique du bon pied?

«Quand le patron ou le maître d’hôtel d’un restaurant me dit « bonjour, on est contents de vous voir », qu’il m’offre toute l’attention du monde, qui sait presque quelle table je désire, surtout s’il se souvient de moi si je suis déjà passée, il n’y a rien de plus important pour moi, en tant que cliente. La gentillesse – que ça soit dans la vie de tous les jours ou dans le monde de la restauration – il n’y a rien de plus important», analyse Patricia Lévêque, patronne du restaurant Chez Lévêque, sur Laurier Ouest à Montréal.

Pour lire le reste de cet article dans les pages du VOIR, cliquez ici.

Plus d'articles

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close