«Nous sommes d’origine italienne, donc on travaille beaucoup les saveurs européennes», entame Roberto Natale, patron de la Charcuterie Noël à Montréal-Nord. Et dans les familles italiennes, Noël, qui approche à grands pas, est toute une fête!

La vedette du temps des Fêtes, dans bien des coins d’Italie, c’est le rôti de porc farci qu’on appelle la porchetta. Et la porchetta de couenne est un produit vedette à la charcuterie Noël.

Puisque l’entreprise a un charcutier qui y travaille à temps plein et puisque sa boucherie débite et découpe ses propres pièces, la porchetta de l’épicerie de Montréal-Nord est faite maison, de manière artisanale.

Selon M. Natale, voici comment on fait une belle porchetta: «Notre charcutier prend des longes de porc et les met une par-dessus l’autre. Il les épice, leur met des herbes, les aromates qui donnent à la porchetta sa particularité. Une fois cet assemblage terminé, il prend de la couenne de porc et enveloppe les longes. Il va ficeler tout ça et le faire cuire. La couenne dégage son gras qui se liquéfie et pénètre les longes de manière naturelle. Tout cuit en même temps, ensemble, et le résultat est écœurant. Dans le bon sens du terme!»

Pour lire le reste de cet article par Cédric Lizotte dans les pages du VOIR, cliquez ici.

Plus d'articles