BRUXELLES, Belgique – Si la bière est à la Belgique ce que le vin est à la France, il faut bien, logiquement, que la capitale belge ait son temple de la bière. Si à Paris on retrouve des bars à vin qui offrent des bouteilles de toutes les régions de la France et de l’extérieur, à Bruxelles, en revanche, on trouve le bar à bière le plus fascinant de la planète.

En fait, c’est vrai, c’est un bar à bière incomparable, mais pas que : le Delirium Village est, ni plus ni moins, une ruelle du vieux-Bruxelles consacrée à l’alcool. Et cette ruelle alcoolisée a un nom tout désigné : « l’impasse de la Fidélité ». Ça ne s’invente pas!

 

Delirium Café, bar à bière à Bruxelles : Commençons par les bières

Il faut savoir une chose : le Delirium Café est le bar à bière qui offrait, lors du passage des gens du livre des records Guinness en 2004, le plus de bières à vendre, c’est-à-dire 2004 bières disponibles. Ce record a aussi été mis à jour dernièrement, puisque le Delirium Café a poussé l’offre jusqu’à 3162 bouteilles et fûts.

Avec une offre comme celle-ci, il n’est pas surprenant de constater que leur menu est en fait un magazine de plus de 60 pages. Pas surprenant, mais tout de même toujours poignant!

Les bières de Belgique sont à l’avant-plan. Plusieurs sont en fût, et la majorité sont en bouteilles. Les prix sont raisonnables, les employés s’y connaissent à fond en bière, ils utilisent toujours les bons verres et les bonnes techniques de versage.

La longue liste des bières que j’ai goutées au Delirium Café serait trop longue à énumérer. Une chose est certaine : j’ai du plaisir chaque fois que je visite ce bar à bière. Et j’y vais chaque fois que je vais à Bruxelles!

En plus, au Delirium Café, les gens sont toujours très chaleureux, il est facile de s’y faire des amis. Et il n’y a pas meilleur lubrifiant social que la bière belge!

 

Delirium Café, bar à bière à Bruxelles : Le Floris Bar

Lors de mon premier passage au bar à bière Delirium Café, en 2004, seul le bar original, au sous-sol, existait. Puis, lors de mon second passage, en 2007, le Floris Bar avait ouvert ses portes juste en face. C’est le même principe que le Delirium : un seul produit, un maximum de déclinaisons de ce même produit, servi de la bonne manière, avec des employés qui s’y connaissent. Sauf que cette fois-ci, on ne parle pas de bière. Le Floris Bar est un bar à absinthe.

Comme tout le monde sait, l’absinthe, c’est cet alcool qui a été banni d’Europe parce qu’un de ses ingrédients, ou plutôt l’extrait produit de l’un de ses ingrédients, serait hallucinogène. Elle a aussi été bannie des États-Unis. Curieusement, elle a toujours été légale au Canada, quoique parfois très difficile à trouver.

Mais ce qui fait de l’absinthe une boisson si hallucinante – désolé, mauvais calembours, je sais – c’est plutôt le taux d’alcool. L’absinthe a habituellement un taux d’alcool par volume d’environ 70%.

Alors lorsqu’on est en présence d’autres consommateurs d’absinthe, qui ont probablement quelques bières dans le corps, Delirium Café adjacent oblige, la fête peut prendre une tournure furieuse, sauvage, imprévisible. Mon genre d’endroit, quoi.

 

Delirium Café, bar à bière à Bruxelles : Le Delirium Village

Petit train en état d’ébriété va loin. Le Delirium Café, bar à bière jadis seulement au sous-sol, a pris de l’expansion à l’étage du dessus, avec le Delirium Taphouse. Celui-ci offre plusieurs bières en fût ainsi qu’un espace plus généreux et aéré.

Au premier, il y a une salle qui peut être privatisée – mariages, team building pour entreprises, etc. Cet endroit est aussi spécialisé dans les bières de microbrasserie de tous les coins de la planète. C’est le Delirium Hoppy Loft.

Mais ce n’est pas tout.

Si on peut appliquer ce système aux bières et à l’absinthe, pourquoi pas aux autres alcools?

L’impasse de la Fidélité est aujourd’hui occupée presqu’uniquement par les bars du groupe Delirium Village. Il y en a pour tous les goûts.

Le Delirium Monasterium – thème monastère catholique – est consacré aux vodkas.

Le Floris Garden – décoré en bateau pirate – n’a que des rhums.

Et le Floris Tequila – orné de bibelots autochtones mexicains – offre des mezcals et des téquilas.

Vous pouvez vous imaginer qu’un seul article ne peut rendre justice à l’impasse de la Fidélité.

Vous pouvez aussi comprendre ce à quoi ressemble l’ambiance de l’impasse de la Fidélité le soir.

J’y retournerai. Chaque fois que je me rends à Bruxelles.

 

Delirium Café
Impasse de la Fidélité 4, 1000 Bruxelles

Plus d'articles

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close